Laura Garcia Vitoria

Territorios del conocimiento/Territoires de la connaissance Sociedad del conocimiento/Société de la connaissance : les regards sur l'identité personnelle et professionnelle dans la société de la connaissance

6/10/2007

Bonjour tristesse (bis)

Je sais ce qu’il pense, je sais ce qu’il voit.

Il se dit que je superpose sel et poivre, que je pense ou peut-être médite, il ne sait trop à vrai dire. Comment d’ailleurs faire la différence entre mélancolie et pensée triste, entre songe et langueur : je ne le sais moi-même. « Nous sommes tous coupables ! » disait pourtant notre curé dans son prêche, « coupables de ne pas assez exprimer notre bonheur, de ne pas assez - sans cesse - le faire savoir à autrui ».

Sa mission doit s’avérer dès lors impossible, je le ressens profondément : sourire devant la tristesse lui apparaîtra clairement peu acceptable. Pourtant endosser cette même tristesse lui semblera honteux, comme si quelque part il abdiquait et renonçait à l’essentiel.


El mundo como escalera

Links to this post:

Créer un lien

<< Home