Laura Garcia Vitoria

Territorios del conocimiento/Territoires de la connaissance Sociedad del conocimiento/Société de la connaissance : les regards sur l'identité personnelle et professionnelle dans la société de la connaissance

11/19/2009

Le Futur du cyber-achat:

LE MONDE CLIQUABLE

Le cyber-achat de demain - que nous aurions à évoquer au sein de notre atelier sur l’e-commerce au sein de la Journée des Territoires de Demain le 24 novembre 2009 - nous place d’une certaine manière devant les portes du Temple de Janus, avec d’un côté des perspectives technologiques mais aussi culturelles qui sont sur le point de le transformer radicalement, avec notamment une véritable intégration du virtuel au réel. D’un autre côté néanmoins, il est un autre monde qui a fait récemment la couverture du magazine "L’Expansion", dans sa livraison de novembre 2009 dont le titre était tout sauf ambigu : «Les nouveaux pirates de l’économie». Celui-ci ne porte en réalité aucune atteinte aux horizons ouverts par le premier, il nous conduit tout simplement à toujours adopter des attitudes pragmatiques. On se limitera ici aux horizons technologiques.

L’essentiel du cyber-achat de demain se fera à l’évidence au travers d’un réel devenu cliquable. On sait tous effet que la réalité augmentée permet de superposer en temps réel un modèle virtuel à notre perception de la réalité. Pierre Vandeginste, dans La Recherche / Le Monde de novembre-décembre 2009, vient d’esquisser une première liste des outils aujourd’hui déjà à notre disposition. On suivra ici son cheminement en en soulignant les projections potentielles.

Un premier exemple est celui du logiciel Layar de SPRXmobile qui transforme le téléphone mobile en une sorte de loupe et qui permet de regarder la ville à travers l’écran comme pour en faire une photographie. Mais par-dessus la réalité, on voit apparaître surtout des étiquettes désignant des offres (pour trouver des services, immobiliers par exemple). Mobilizy de Wikitude en Autriche va dans le même sens, en indiquant par exemple des heures d’ouverture. Plus intéressant encore, au Japon, Sekaï-Camera de Tonchidot permet des échanges d’avis sur les boutiques… Au Japon toujours, SREngine de Sein Kanemura livre de même des informations sur les magasins qu’il repère.

C’est bien ainsi une réalité mixte qui peut accompagner le cyber-achat au travers de multiples manières de fusionner les mondes physiques et virtuels. Un chercheur du Laboratoire de Recherche Informatique d’Orsay, Wendy Mackay, formule ainsi les horizons prospectifs dans lesquels s’insère tout un pan du cyber-achat, au-delà du simple et banal achat en ligne - : «informer le monde réel et utiliser le monde réel pour informer».

Quant aux agents virtuels intelligents et multilingues pour répondre aux questions des internautes s’appuient sur trois briques technologiques:
1. Une interface (avatar du personnage) qui permet de communiquer avec l’internaute
2. Un système de traitement du langage naturel qui permet d’extraire le sens de la phrase en analysant sa syntaxe et sa sémantique
3. Un gestionnaire de conversation qui s’appuie sur un arbre de décision.

Links to this post:

Créer un lien

<< Home