Laura Garcia Vitoria

Territorios del conocimiento/Territoires de la connaissance Sociedad del conocimiento/Société de la connaissance : les regards sur l'identité personnelle et professionnelle dans la société de la connaissance

11/07/2009

Une nouvelle ingénierie financière pour repenser le développement


Nous le disions dans un précédent appel : il faut très vite réfléchir tous ensemble sur des solutions innovantes de financement du développement.
Pour cela, l’essentiel est clairement établi : il est impératif de faciliter le partage des connaissances et les retours d’expériences au travers du transfert de savoir-faire.
Notre Communauté d’Innovation et de Connaissances entend ainsi être aussi une communauté de développement accompagnant de tels transferts afin de donner naissance à de nouveaux flux financiers. Le financement du développement de demain est en effet destiné à relever d’une ingénierie complexe avant tout basée sur des avancées technologiques et encore davantage sur des innovations institutionnelles, ceci pour des projets relevant avant tout de la créativité et de l’innovation.

L’exemple le plus intéressant réside ainsi dans des instruments de prêts flexibles pouvant prévoir une bonification des taux d’intérêt et des durées des prêts si des résultats spécifiques en termes de développement sont atteints, liant pour la même la dépense aux résultats obtenus : il est important avant tout aujourd’hui que les acteurs du secteur public et surtout les collectivités territoriales aillent dans ce sens au travers d’indicateurs mesurables de résultats. Mais il en est de même pour l’encouragement des investissements des entreprises dont souvent l’impact en termes de stimulation de la croissance n’apparaît guère - et cela est encore plus vrai pour les PME -.

Une telle incitation à la mise en valeur des résultats du développement constitue ainsi à son tour un vecteur majeur pour l’ingénierie financière au travers de la généralisation de la prise en compte des paramètres d’innovation.

Notre accompagnement de la création de Living Labs va dans ce sens au travers de l’association au projet de tous les organismes intéressés, et avant tout les entreprises innovantes et les futurs utilisateurs de leurs produits et services. Les mécanismes financiers sont ainsi directement issus de ces nouvelles modalités de coopétition, de co-création et de co-innovation.

Par ailleurs, le potentiel d’extension et de généralisation peut être considérable, au travers de l’établissement d’un lien direct entre l’ingénierie des espaces d’innovation portée par une communauté de connaissances et l’ingénierie financière. Un nouvel horizon en tout cas pour nos stratégies de développement.

Links to this post:

Créer un lien

<< Home