Laura Garcia Vitoria

Territorios del conocimiento/Territoires de la connaissance Sociedad del conocimiento/Société de la connaissance : les regards sur l'identité personnelle et professionnelle dans la société de la connaissance

7/09/2007

Réponse au Questionnaire Iconoclaste de René Duringer

Saison 2007

Question 1 - Trois idées reçues du moment qui vous insupportent le plus en ce moment ? [vie politique, société civile, monde de l'entreprise, arts, mondialisation, réchauffement climatique, technologies, progrès, évolution des emplois, rôle des femmes, justice, etc]
Réponse :
a) L’ambiguïté pseudo-égalitaire dans les débats relatifs au "genre" - comme on dit dans les débats des grandes assemblées internationales qu'il m'arrive de fréquenter - : la séparation des sexes au sein de certains réseaux sociaux tels que la maçonnerie, le fait notamment que certaines obédiences soulignent que la femme ne peut pas être initiée -, négation que l'on retrouve d'ailleurs dans le fait qu'une femme ne puisse dans certaines religions accéder au sacerdoce -...
Dès qu'il s'agit donc de quelque profondeur de pensée, l'égalité est amenée à se réduire comme peau de chagrin.
b) le manque d’intérêt réel - tout en arguant du contraire - à l'égard de la durabilité du développement économique et singulièrement en ce qui concerne le réchauffement climatique
c) le manque de démocratie et de transparence de la part de ceux qui s'en font les avocats journaliers et qui énumèrent longuement - lorsqu'on les questionne - les domaines où cela n'est ni possible, ni envisageable, ni... souhaitable.
Ces trois idées reçues ont évidemment à mes yeux une même caractéristique : la contradiction totale entre la parole et l'acte, qu'il s'agisse donc d'égalité des sexes, de développement durable ou de transparence.Question 2 - Ce qui contribue le plus à la pensée unique en France
Réponse:
Le pouvoir des médias, la disparition de l'esprit critique, un réel manque d'intérêt en matière de compréhension du monde, le machisme sociétal, le fonctionnement en vase clos, la diffamation et la calomnie vehiculées par certains réseaux fermés :
http://laura-garcia-vitoria.blogspot.com/2007/05/il-cortegiano.html
(« les affaires » du quotidien des médias précisément)
http://www.arenotech.org/tribune_libre/reponse_a_edgar_morin.htm
http://www.arenotech.org/tribune_libre/transparence_france.htm
http://www.tribunelibre.info/
On y ajoutera surtout les stratégies sémantiques de certains groupes de pression en temps de crise des horizons culturels, stratégies fâcheusement limitées à certains savoirs-faire basés sur la ruse aveugle, la rouerie et la roublardise (confusion, médisance, secret...).
Il est vrai que n'ayant point d'idées à développer, certains se voient confinés dans leur propre frustration; incapables donc de construire, ceux-ci se consacrent à tout prix à la conservation de leurs propres pouvoirs d'influence et d'intérêt.
Question 3 - En France, ce qui est incertain est anxiogène, alors que dans d'autres cultures le changement, le rebond ou l'obsolescence sont perçus positivement. D'où vient ce goût génétique de l'immobilisme et de l'invariant ?
Réponse :
Le caractère singulièrement et curieusement hautain, fondamentalement imbu d'eux-mêmes de bon nombre de nos compatriotes français, leur amour du secret généré à tout bout de champ, la « mauvaise interprétation » peut-être surtout de la démarche cartésienne:
http://www.espaces-multimedia.org/filosofia/esprit_cartesien.htm
http://www.arenotech.org/tribune_libre/reponse_a_edgar_morin.htm
D'un côté, maints mécanismes sociaux, réseaux et institutions se sont pervertis, après avoir joué un rôle de premier plan dans notre histoire - ancienne ou récente - et il convient de contribuer à leur réforme. De l'autre, nous avons ajouté tant de slogans, de formulations creuses, d'idées réduites à leur seule résonance marketing que nous avons, plus ou moins sciemment suivant les acteurs, introduit davantage de brouillard que de visibilité dans les grands débats de notre temps.
Et il est bien vrai que nous vivons à l'ère d'un terrorisme sémiotique où les codes de références culturelles, voire de valeurs, n'apparaissent plus guère au fond que comme un vaste champ ludique : l'arme du langage peut être efficace si elle n'est pas utilisée à contresens ! La bio-politique - au sens que lui donnait Michel Foucault - ne saurait se faire à elle seule pourvoyeuse de sens.
Question 4 - 3 thèmes hyper tabous en France qu'il semble impossible d'aborder dans un débat de la société civile ou dans la gestion d'une entreprise?
Réponse :
L'ignorance d'abord de nombre d'acteurs sociaux (même si tout le monde est d'accord...)
Le second : l'argent (malgré ce que l'on pourrait croire et surtout dans certains milieux) :
http://www.arenotech.org/tribune_libre/eva.htm
Le troisième que j'évoquerais bien volontiers est malheureusement impossible à énoncer, tant le tabou est ancré dans nos formulations mêmes.
Question 5 - Ce que vous avez lu, vu ou entendu de plus impertinent / frondeur ces derniers mois et qui vous a ouvert de nouveaux sentiers dans votre compréhension du monde ?
Réponse:
L'Evangile de Judas
Question 6 - 2 ou 3 noms d'iconoclastes qui vous viennent spontanément à l'esprit depuis 3000 ans ?
http://www.tribunelibre.info/
http://laura-garcia-vitoria.blogspot.com/
J'ai peur de déçevoir puisque l'iconoclaste est un libre penseur, un homme libre qui finit comme « el Quijote » : tout le monde s'en moque, on le donne pour fou. Les "iconoclastes" sont par ailleurs peu nombreux, après avoir été tués ou persécutés, ils sont surtout de nos jours mis au chômage, réduits à la misère et surtout interdits de parole dans les tribunes, les réseaux discrets - ceux qui comptent -, la presse - celle qui compte -... Même si Internet leur ouvre aujourd'hui d'autres horizons.
Question 7 - La France en 2015-2020, vous l'imaginez comment ?
Réponse :
Un territoire de la connaissance, un pays du développement durable et des programmes de villes numériques selon les préconisations du Réseau européen des Villes Numériques, bref une mondialité basée sur l'économie du savoir en genèse sous nos yeux :
Developpement durable
developpement_territorial_durable
Villes de la connaissance

Question Bonus - Un DADA sur lequel vous aimeriez développer des propos « iconoclastes » en 2007 par rapport au votre domaine d'activité, vos passions ou vos convictions ? [question facultative]
Réponse :
Celui de la troisième réponse à la question 4
http://iconoclaste.blogspirit.com/archive/2007/07/09/la-vision-de-laura-garcia-presidente-d-arenotech.html

Links to this post:

Créer un lien

<< Home