Laura Garcia Vitoria

Territorios del conocimiento/Territoires de la connaissance Sociedad del conocimiento/Société de la connaissance : les regards sur l'identité personnelle et professionnelle dans la société de la connaissance

5/13/2007

Il cortegiano et suite

Messages reçus :

De:À:Objet: Courtisaneries (suite)

...,
Mais je n'ai rien dit d'autre !
Cela dit, les deux cultures non seulement ne sont guère différentes - elles sont même en train de se rapprocher singulièment... -, mais certains... ne s'en sont pas aperçus. Mieux : ils pensent même que le fait de perçevoir ce genre de parallèles temporels et spatiaux ne leur servirait à rien !
Amitiés (vraies)
...
PS. Il y a quelques années de cela, un soir, des "décideurs" suivaient l'un de mes anciens amis conservateurs à travers les salles de Versailles. Celui-ci leur évoqua Saint Simon, décrivant précisément les codes du langage de la cour. L'un d'entre eux se mit à croire à une allusion contemporaire et lança : "Je n'ai pas vu sortir ce livre"...

----- Original Message -----

Mon...,
Penses tu que les courtisans du 21° siècle aient la culture suffisante pour citer les auteurs du 16ème siècle !!!!
" la culture est une affaire d'élite, tant pis pour les autres"....
Amitiés

----- Original Message -----

cher,

Pourquoi ne cites-tu pas Il cortegiano et l'extraordinaire Balthazar Castiglione ? Je sais : 1528... C'est pourtant pour les français, on le sait, le manuel par excellence depuis la cour bellifontaine du bon roi François - les succès de librairie en la matière peuvent durer quelques siècles - jusqu'aux courtisans versaillais ... et post-versaillais. Cela, c'est pour la rue Saint Dominique.

l est vrai que pour la rue d'Enghien (... plus proche de Ferrare en termes de topographie historique des visiteurs), c'était plutôt le Tasse et l'Arioste.

Je te pensais en réalité surtout grand lecteur des Lettres de l'Aretin et tes phrases sonnent en effet comme si elles en étaient issues, ce qui ne surprendra personne. Ton joyeux étonnement feint est exactement le même que celui du brave Aretino que nous recommandons toujours comme lecture de fin de semaine à nos stagiaires de Sciences Po.

Je te propose plutôt de venir nous rejoindre - en passant par celle de Mantoue si tu y tiens - à la cour d'Urbino où les Montefeltre, eux, ont su changer bien des choses. Les visiteurs aussi affluent, mais là ils sont obligés de gravir les hauteurs.

Excellent dimanche

----- Original Message -----

La France courtisane

Avant la campagne électorale, les bien-pensants, l’intelligencia et les bobos français n’avaient comme slogans en bouche :

  • Sarkozy le dangereux
  • Sarkozy le Tyran
  • Tous sauf Sarkozy

Et j’en passe ……

Que de gorges chaudes durant les diners en ville…..
Durant la campagne : si Sarkozy est élu :

  • L’exil forcé
  • Air France moyen moderne de la déportation
  • Il faut quitter la France,
  • Sarkozy le Karcher
  • Sarkozy le Napoléon
  • Sarkozy le Tyran

Et j’en passe
« Catastrophe »
Le Président Nicolas Sarkozy a été élu ; non seulement avec une majorité claire mais pire encore il a été élu par adhésion et non pas défaut.
Et les voilà tous des aficionados sarkosiens pur et dur.
A les entendre ils sont des amis intimes de longue date du nouveau Président
Chacun rend hommage au Grand Homme, !!!
Et tous rêvent d’aller à la soupe élyséenne ; à défaut ils se contenteront des arlequins du nouveau chef de l’Etat.
Si la courtisanerie est un mode de vie aussi vieille que le pouvoir, il y a des limites à ne pas franchir.

Links to this post:

Créer un lien

<< Home