Laura Garcia Vitoria

Territorios del conocimiento/Territoires de la connaissance Sociedad del conocimiento/Société de la connaissance : les regards sur l'identité personnelle et professionnelle dans la société de la connaissance

7/13/2009

Leiden: ICE 15th International Conference on Concurrent Enterprising


On m’avait parlé de ses dunes et bien évidement des ateliers de l’agence spatiale européenne.


J’ai découvert, près de Leiden, la station de Noordwijk pour évoquer nos Living Labs et les stratégies européennes en matière d’innovation. Cela fait maintenant plusieurs semaines que je me retrouve sur les chemins pour rencontrer des équipes convaincues par les changements de paradigmes que nous avons la chance de vivre.

Une image y était symbolique: le coucher de soleil sur la plage m’évoquait certaines analyses que j’avais entendu il y a peu et qui s’efforçaient encore de nier contre toute évidence la fin de modèles économiques certes prêts à intégrer bien des formules à la mode en termes de durabilité, mais non la primeur accordée à la gestion des compétences et de l'excellence.


A Leyden, on a beaucoup parlé des outils et des démarches, pas toujours suffisament justement des nouveaux rapports entre territoires et savoirs! Pourtant aussi bien les nouveaux environnements que les réseaux et les communautés se fondent de fait sur la mise en connexion des compétences: tel était d’ailleurs l’objet central de nos débats où la gestion de la complexité alimentait l’essentiel des défis évoqués.


La manière dont nous nourrissons et gérons les écosystèmes intelligents apparaît aunsi être une condition centrale de la sortie de la crise que nous connaissons aujourd’hui. Autrement dit, le pire n’est pas sûr mais possible: que nous cédions au courtermisme le plus flagrant pour prolonger artificiellement des activités dépassées au titre de la défense de l’emploi, au lieu d’en profiter pour dévellopper des actions de transmission de savoirs tous azimuts. Et ceci au détriment bien sur des activités qui devront rythmer notre économie dans deux décennies. Ceux de nos collègues qui en sont le plus conscients étaient très logiquement les plus inquiets!

Mais il s’agit aussi de revoir nos copies pour ce qui est des grands axes de la compétitivité des entreprises, objet central des conférences ICE: là, on a eu le sentiment néanmoins de théorisations timides et de pratiques encore un peu hésitantes: l’usage final tant évoqué ne se laisse pas si facilement décrire, ses contours peuvent paraître parfois incertains et ses motivations varier au gré des horizonts culturels et des honneurs qui lui semblent prodigués.

Le temps presse, il nous fait au plus vite convertir nos bonnes intentions en termes d’intelligence économique et terrritoriale au travers d’une forte visibilité conférée aux acteurs et là le compte, à l’évidence, n’y est pas encore.

Le combat continue…
solitario

Links to this post:

Créer un lien

<< Home