Laura Garcia Vitoria

Territorios del conocimiento/Territoires de la connaissance Sociedad del conocimiento/Société de la connaissance : les regards sur l'identité personnelle et professionnelle dans la société de la connaissance

12/05/2016

L’effronterie de La Silicon Valley


Les entreprises de la high-tech éliminent des emplois en créent en dehors, génèrent d'énormes richesses, dont une très grosse partie hors des États-Unis et ne paient pas d'impôts sur ces richesses: on estime à 58 % la part du chiffre d'affaires de la Silicon Valley qui est en dehors des Etats-Unis. La « Valley » ne se gêne pas pour faire un lobbying substantiel auprès des politiciens de Washington afin de servir ses intérêts et elle est donneuse de leçons. Il veillent «Changer le monde» pour en faire un monde meilleur pour les centres du high-tech et du showbiz de Californie, mais, seulement un 1 % de la population américaine la plus riche profite des progrès. Il y a des licornes valorisées en milliards de dollars, et ces acquisitions gigantesques de sociétés de technologie loin de la vie de millions des citoyens et ces levées de fonds de campagne dans la Silicon Valley ont accentué son égotisme. 
L'avènement de l'intelligence artificielle a crispé les esprits du fait de sa capacité à supprimer beaucoup d'emplois sans perspective d'en créer autant de nouveaux. 
La résilience de la Silicon Valley et sa capacité à prendre des risques et à dépasser ses échecs devraient lui permettre de retrouver sa place et de contenir son arrogance en refocalisant son énergie innovante pour rendre le monde meilleur... pour tous ?!


Links to this post:

Créer un lien

<< Home