Laura Garcia Vitoria

Territorios del conocimiento/Territoires de la connaissance Sociedad del conocimiento/Société de la connaissance : les regards sur l'identité personnelle et professionnelle dans la société de la connaissance

5/10/2008

INFOETHIQUE ET IDENTITE (suite)

L’infoéthique commence à toucher chacun d’entre nous dans la mesure où notre identité sur les réseaux connaît non point les soi-disantes menaces sur lesquelles certains travaux ont pu mettre un accent non dénué de phantasmes, mais bien parce qu’elle change de statut de manière quasi paradigmatique. Et ceci alors même que se développent dans nos espaces publics et privés des écosystèmes de connaissances, des environnements intelligents et des pratiques où le web 3.0 ne sera pas seulement, nous le verrons, une démarche marketing.
On n’en retient ici qu’un seul exemple: la gestion de l’information personnelle. Le portail Myspace a ainsi ouvert aux autres portail à contenus sociaux (Facebook, Yahoo, Ebay Photobucket…) les informations personnelles de ses cent dix millions de profils actifs avec leurs vídéos, photos ou entrées de blog...). Le projet de MySpace, Microsoft et Google à ce propos se dénomme précisément « Identité ouverte », au travers duquel les internautes pourront utiliser le même nom d’usager, profil personnel et signature sur un grand nombre de sites et de portails chacun dans sa navigation en ligne pourra détenir un grand compte à partir duquel il pourra administrer ses profils sur des sites comme MySpace, Flickr, YouTube ou Blogger. La gestion de notre identité et donc de notre information personnelle ou personnalisée démultiplie de la sorte de manière considérable son impact, d’où la place de plus en plus essentielle d’une vraie éthique dans la diffusion de nos information et de nos savoirs.

Links to this post:

Créer un lien

<< Home